TABOULÉ DE CHOU-FLEUR, par Hervé Cuisine

TABOULÉ DE CHOU-FLEUR, par Hervé Cuisine
PlatOliveEtéPois chiche

Préparation 45 min

Ingrédients pour 4 personnes

Pois chiches : 100 g
Chou-fleur blanc : 1 pièce
Oignon cébette : 1 pièce
Concombre : 1/4 de pièce
Tomate : 1 pièce
Huile d’olive : 5 cl
Citron jaune : 1 pièce
Menthe : 1/4 de botte
Coriandre : 1/4 de botte
Persil : 1/4 de botte
Raisins secs : 30 g
Pignons de pin : 30 g
Pomme Granny Smith : 1 pièce
Paprika : 3 g
Piment d’Espelette : 3 g

Préparation

1/ Cuisson des pois chiches :

Laisser tremper les pois chiches crus toute une nuit dans 2 fois leur volume en eau. Ils vont doubler de volume.
Dans une casserole, placer les pois chiches trempés, puis ajouter trois fois le volume d’eau froide. Laisser cuire pendant 1 heure.

2/ Garniture :
Tailler en fines tranches la tomate, le concombre et l’oignon cébette, réserver dans un saladier. Laver et faire des sommités de chou-fleur, puis les mixer jusqu’à obtenir une semoule fine. Dans le saladier de chou-fleur mixé, ajouter 5 cl d’huile d’olive et le jus d’un citron jaune. Laisser reposer 10/15 minutes. L’acidité du citron va légèrement cuire le chou-fleur, afin de le rendre plus digeste.

Laver, effeuiller, puis tailler la coriandre, le persil et la menthe. Torréfier les pignons de pins à la poêle, sans matière grasse. Verser les raisins secs dans la casserole de pois chiches en pleine cuisson, et les laisser cuire pendant 10/15 minutes pour les réhydrater. Laver et tailler la pomme en fines lamelles, puis l’ajouter dans le saladier de chou-fleur.


3/ Dressage :
Dans le saladier de chou-fleur, verser les légumes, les herbes fraîches, puis les pois chiches et les raisins secs. Ajouter les pignons de pins torréfiés, le paprika et le piment d’Espelette. Mélanger le tout. Servir dans une assiette creuse avec quelques zestes de citron jaune sur le dessus.

Nos astuces et infos

Pois : une vraie boule d'énergie

Comme beaucoup de légumineuses, le pois a été domestiqué lors de la préhistoire au Proche-Orient. Produit de tous les jours s'il en est, il s'offre une double vie dans nos assiettes : cueilli jeune, c'est le petit pois ; à maturité, le pois cassé. Et triple si l'on considère les débouchés en alimentation animale, pour les pois très mûrs. Enfin, autonome en azote, cette plante ne demande pas d'engrais azotés. Dans les rotations de culture, elle est un très bon précédent au colza et au blé.

L’huile d’olive et ses bienfaits

L’huile d’olive a la réputation d’être un trésor inépuisable de bienfaits nombreux et variés, dont on peut se demander s’ils sont tous justifiés. Essayons de faire le point de manière un peu plus précise.