Crème de pois cassés et chips chou kale jambon

Crème de pois cassés et chips chou kale jambon - Recette - Terres OléoPro
Découvrez aujourd'hui la recette de crème de pois cassés et chips de chou kale et jambon, la recette parfaite après de gros repas de fêtes !PlatColzaHiverPois cassé

Préparation 45 min

Cuisson 30 min

Ingrédients pour 4 personnes

Chips
- Jambon de Bayonne : 150 g
- Chou kale : 100 g
- Huile de colza : 10 cl

Crème de pois cassés
- Oignon : 1
- Thym : 1 brin
- Laurier : 1 feuille
- Bouillon de légumes : 50 cl
- Pois cassés secs : 400 g
- Chou kale : 200 g
- Huile de colza : 5 cl
- Crème liquide : 10 cl

Préparation

1/ Les chips 

- Préchauffer le four à 200°C.

- Mettre sur une plaque les tranches de jambon entre deux feuilles de papier sulfurisé.

- Sur une autre plaque, laver et sécher les feuilles de kale, les séparer de leur tige et les disposer au fur et à mesure sur une plaque tapissée d’une feuille de papier sulfurisé.

-Arroser d’un filet d’huile de colza et enfourner les deux plaques 8 minutes.

- Après cuisson, laisser refroidir les chips de jambon et chou kale sur papier absorbant.

- Hacher grossièrement les chips et les mélanger.

 

2/ La crème de pois cassés 

- Peler et ciseler l’oignon.

- Laver, émincer grossièrement le chou kale, et les faire revenir 5 minutes dans une casserole avec l’huile de colza.

- Ajoutez les pois cassés et le bouillon de légumes, ajouter le thym et le laurier porter à ébullition et faire cuire 25 à 30 minutes à frémissement.

- Saler en fin de cuisson.

- Égoutter la préparation en conservant le bouillon, retirer le thym et laurier.

- Mixez la préparation dans un blender avec la crème, ajouter du bouillon de cuisson au fur et à mesure, pour obtenir une texture lisse et épaisse.

 

3/ Le dressage 

Servir chaud dans un bol et parsemer du mélange de chips jambon/kale.

Nos astuces et infos

Pois : une vraie boule d'énergie

Comme beaucoup de légumineuses, le pois a été domestiqué lors de la préhistoire au Proche-Orient. Produit de tous les jours s'il en est, il s'offre une double vie dans nos assiettes : cueilli jeune, c'est le petit pois ; à maturité, le pois cassé. Et triple si l'on considère les débouchés en alimentation animale, pour les pois très mûrs. Enfin, autonome en azote, cette plante ne demande pas d'engrais azotés. Dans les rotations de culture, elle est un très bon précédent au colza et au blé.

L’huile de colza, un bienfait végétal à mettre à table !

Reconnaissable dans les champs de culture à ses petites fleurs jaunes, le colza est une plante étonnante qui fait partie de la famille des brassicacées ou crucifères… comme la moutarde et le chou !