Tartine pois cassé, œuf et chorizo

Tartine pois cassé, œuf et chorizo
Découvrez une recette simple et originale de tartine accompagnée de pois cassés et œufs pochés.PlatAutomnePois cassé

Préparation 40 min

Cuisson 35 min

Ingrédients pour 4 personnes

Pois cassés :
- Pois cassés : 400 g
- Oignon : 1 pièce
- Cube de bouillon de volaille : 1 pièce
- Thym : 1 brin
- Laurier : 1 feuille

Œufs pochés :
- Œuf : 4 pièce
- Vinaigre blanc : 4 cl

Tartines :
- Pain de campagne : 4 tranches
- Chorizo : 200 g
- Ciboulette : 6 brins

Préparation

1/ Les pois cassés 
- Éplucher l’oignon le couper en 4. Rincer les pois cassés.

- Les mettre à cuire dans une casserole d’eau frémissante avec les quarts d’oignon, le cube de bouillon émietté, le thym et le laurier pendant 30 minutes.

- Les égoutter en conservant l’eau de cuisson, retirer l’oignon, le thym et laurier.

- Mettre les pois cassés dans un saladier et les mixer grossièrement au besoin ajouter un peu d’eau de cuisson.

 

2/ Les œufs pochés
- Casser 1 œuf dans un bol.

- Mettre de l’eau à bouillir dans une casserole avec une cuillère de vinaigre blanc.

- Réduire le feu pour que l’eau soit juste frémissante, créer un tourbillon au centre de la casserole avec une cuillère et y verser délicatement l’œuf.

- Laisser cuire 3 minutes, retirer l’œuf à l’aide d’une écumoire, le déposer dans un saladier d’eau froide pour stopper la cuisson puis l’égoutter délicatement.

- Répéter l’opération pour chaque œuf.
 

3/ La tartine
- Faire toaster 4 tranches de pain de campagne.

- Couper le chorizo en cubes et le faire griller à la poêle 5 minutes.

- Laver et ciseler la ciboulette. Recouvrir les tranches de pain avec les pois cassés, parsemer de dés de chorizo, de ciboulette et déposer un œuf mollet par dessus.

- Servir sans attendre.

Nos astuces et infos

Pois : une vraie boule d'énergie

Comme beaucoup de légumineuses, le pois a été domestiqué lors de la préhistoire au Proche-Orient. Produit de tous les jours s'il en est, il s'offre une double vie dans nos assiettes : cueilli jeune, c'est le petit pois ; à maturité, le pois cassé. Et triple si l'on considère les débouchés en alimentation animale, pour les pois très mûrs. Enfin, autonome en azote, cette plante ne demande pas d'engrais azotés. Dans les rotations de culture, elle est un très bon précédent au colza et au blé.