Mousse au chocolat végétale

Mousse au chocolat végétale
DessertEtéPois chiche

Préparation 30 min min

Cuisson 5 min min

Ingrédients pour 4 personnes

Mousse au chocolat végétale :
Chocolat noir Guajana 70% : 150 g + 60 g pour le dressage
Aquafaba : 150 g (eau de cuisson des pois chiches)
Sucre en poudre : 60 g
Jus de citron jaune : 4 cl
Fleur de sel : 1 pincée

Caramel Végétal :
Margarine : 40 g
Soja cuisine : 60 g

Préparation

1/ Caramel végétal :
Faire chauffer le soja cuisine dans une casserole. Faire fondre le sucre dans une autre casserole, à basse température sans remuer. Verser le soja cuisine en filet tout en mélangeant. Ajouter des morceaux de margarine et la fleur de sel. Bien mélanger. Réserver.


2/ Mousse au chocolat :
Prélever 150 g de jus de pois chiches. Ajouter un trait de jus de citron. Fouetter au batteur électrique dans un bol. Lorsque le mélange commence a être bien mousseux, ajouter le sucre en filet pour "serrer" l’aquafaba. Faire fondre le chocolat au bain marie (attention ne pas le faire trop chauffer) Mélanger délicatement sans faire tomber l’aquafaba monté, à l’aide d’une maryse. Ajouter les deux autres tiers et bien les mélanger avec le reste de chocolat. Ajouter la fleur de sel.

3/ Dressage :
Dans une verrine, réaliser selon vos goûts différents étages, alternant la mousse au chocolat végétale et le caramel végétal. Réserver au frais 4 heures minimum, la mousse va figer et s’épaissir. Avant de servir, râper un peu de chocolat dessus, pour une touche croquante.

Signature

Une recette de Fabrice Mignot pour Puls'

Nos astuces et infos

Soja : un karma ultra protéiné

Originaire de Mandchourie ou du Centre Est de la Chine, cette légumineuse de la famille des Fabacées est une composante essentielle de l'alimentation des populations d'Extrême-Orient, pour sa composition riche en protéines et en acides gras essentiels. Comme toutes les légumineuses, le soja est capable d’utiliser l’azote de l’air grâce aux nodosités de ses racines, et n’a donc pas besoin d’engrais azotés. À cette qualité s’ajoute le nombre réduit de traitements phytosanitaires nécessaires.

Pois chiches, haricots, lentilles.. c’est difficile à cuisiner ? Vrai ou Faux ?