Nutrition : les français consomment trop peu d’Oméga 3 et trop d’acides gras saturés

les français consomment trop peu d’Oméga 3 et trop d’acides gras saturés
13 Février 2015

L’Anses a mis à disposition en septembre dernier les données brutes de l’étude nationale de consommation alimentaire INCA. Terres Univia, l’interprofession des huiles et protéines végétales, a analysé et comparé ces données aux apports nutritionnels conseillés, mettant en évidence d’importants déséquilibres chez les Français.

L’étude révèle plusieurs choses importantes :

• L’apport moyen en lipides ainsi que l’apport en oméga 6 sont satisfaisants.

• L’apport en oméga 3 est lui largement inférieur aux ANC : 98,8% des Français ont un apport insuffisant en acide alpha-linolénique, alors que cet acide gras est essentiel car le corps humain ne peut pas s’en passer et il ne sait pas le fabriquer.

• L’apport en oméga 9 est lui aussi inférieur aux recommandations.

• A l’inverse, les acides gras saturés sont apportés en quantités trop importantes, en particulier les acides gras saturés spécifiques qui sont athérogènes en cas d’excès.