Question : Comment se brosser les dents avec du Colza ?

Se brosser les dents avec du colza
De la cendre ? Du charbon pilé ! Du plomb… Un cœur de serpent, une petite souris, l’écorce d’un arbre ? Du sel marin, du poivre, de la moutarde de Dijon, de la pierre ponce pilée… Quel point commun entre toutes ces substances ? PlaisirColza

Dans l’antiquité, vous auriez utilisé ces substances pour les soins de vos dents ! Difficile d’imaginer, aujourd’hui, d’apparaître en société sans avoir soigneusement rafraîchi notre haleine après trois minutes de dentifrice ultra white, n’est-ce pas ?

Tellement banal… tellement essentiel ! Ce produit du quotidien, vous le connaissez par cœur, et pourtant avant 1850, il n’existait pas dans sa forme actuelle. Mais que contient-il ? Du colza dans le dentifrice, vous n’y croyez pas ? Lisez ce qui suit !

Le colza est bien l’un des composants essentiels du dentifrice et contrairement à ce que l’on pense parfois en se plongeant dans l’étiquette, la glycérine est un produit d’origine végétale tirée d’une plante qui s’épanouit de Lille à Bordeaux en passant par Dijon. Fleurs jaunes et petites graines noires voilà ce qui apporte de la douceur sur votre brosse à dent.

Réponse : Ne changez rien, vous y êtes, vous vous brossez déjà les dents avec du colza !

- « Végétale, me dites-vous ? Végétale, la glycérine du dentifrice ?

- Oui végétale, la glycérine est un bon exemple de la chimie verte, cette révolution en cours depuis une trentaine d’années »

Laissez-vous guider dans ce roman photo animé, pour en savoir plus sur la glycérine.

Le colza, ressource majeure de la chimie du végétal, remplace, chaque jour de plus en plus de produits de la chimie traditionnelle, jadis souvent issus de ressources fossiles – les produits pétroliers – par des alternatives renouvelables. Ces versions renouvelables sont le plus simplement du monde cultivées chaque année par les agriculteurs au coin de nos villes, de nos villages. Cette agriculture, non contente d’assurer nos repas quotidiens, se propose, en effet, de fournir des matières premières « biosourcées » qui deviennent les matériaux de notre quotidien : colles, cartons, résines, lubrifiants, peintures, goudrons, dégivrants, texturants, tensioactifs… permettant de réduire les émissions de polluants et souvent biodégradables. Cette agriculture, fournisseur de la chimie renouvelable, est au cœur de nos produits d’hygiène et de beauté comme... nos dentifrices. Ce petit film vous permettra de mieux appréhender les étapes de cette étonnante transformation.

Sous le va-et-vient de la brosse, c’est tout un projet politique, économique, national…  qui a permis de maintenir, en France, les industries de transformation du colza. Industries essentielles pour contribuer au développement de l’emploi dans nos régions. Derrière chaque agriculteur, c’est toute une filière, le savoir-faire des métiers de la semence et les recherches sans relâches des agronomes pour que les plantes arrivent à maturité, en résistant aux éléments et aux ravageurs... !

Ce succès est l’histoire du succès de la filière française des huiles et protéines végétales. Toute une histoire qui s’est cristallisée dans le manifeste de Terres OléoPro.

Nos recettes et infos

Colza : une jolie tête de rotation

De la famille des crucifères (Brassicacées), le colza est cultivé depuis l’Antiquité, notamment en Chine. Il fut introduit en Europe du Nord au 18ème siècle. Un des atouts de cette plante multi-fonctions est d’être une “tête de rotation”. Placée en premier dans la rotation des cultures, avant les céréales, elle permet de réduire les intrants (engrais, pesticides) en absorbant l’azote en automne et en rompant le cycle des mauvaises herbes et des maladies.

Croustillant de pain d'épices à la mandarine

Les délicieuses recettes du Salon de l'Agriculture 2016 sont enfin là ! Le Chef Clément Dujardin vous propose des créations originales mettant à l'honneur les légumineuses.