L’huile colza, un bienfait végétal à mettre à table !

Reconnaissable dans les champs de culture à ses petites fleurs jaunes, le colza est une plante étonnante qui fait partie de la famille des brassicacées ou crucifères… comme la moutarde et le chou ! NutritionColza

Sa zone de culture se situe dans plutôt dans la partie nord de la France : le Nord-Est, le Centre et la Bourgogne. Le colza est récolté au tout début de l’été et son huile est d’une couleur très reconnaissable : un jaune intense comme ses fleurs. Un champ de 10 hectares permet la collecte de 35 tonnes de graines. Cela représente la valeur de 17000 bouteilles de 1 litre. Riche en oméga 3 et en vitamine E, l’huile de colza apporte aussi des oméga 6 et 9. Tout ce qu’il faut pour un corps en bonne santé !

Comme l’huile de tournesol, l’huile de colza fait partie des huiles au goût neutre. Ses saveurs évoquent toutefois le vert des légumes feuille. En cuisine, elle est recommandée pour tous les usages à froid. Elle sait se faire l’amie d’une simple salade verte ou composée, de légumes crus ou cuits et même des tartares de poissons ! A chaud, elle peut être incorporée dans des pâtes pour confectionner des cakes salés ou sucrés et des pâtisseries. Elle est également appropriée pour la cuisson à la poêle : escalopes, rôti… dont elle va révéler les arômes. Pas de raison donc de la bouder !

Quelques idées de recettes où cette huile démontre tout son talent et ses bienfaits :

  •     Pièce de bœuf saisie à la poêle avec du romarin et du thym
  •     Salade de pommes de terre aux oignons, vinaigrette au colza
  •     Pâte brisée pour une quiche aux légumes et sa salade verte
  •     Cake au citron

 

Sophie François.

Nos recettes et infos

Colza : une jolie tête de rotation

De la famille des crucifères (Brassicacées), le colza est cultivé depuis l’Antiquité, notamment en Chine. Il fut introduit en Europe du Nord au 18ème siècle. Un des atouts de cette plante multi-fonctions est d’être une “tête de rotation”. Placée en premier dans la rotation des cultures, avant les céréales, elle permet de réduire les intrants (engrais, pesticides) en absorbant l’azote en automne et en rompant le cycle des mauvaises herbes et des maladies.

Brioche moelleuse sans beurre de Christophe Michalak

Peut-on remplacer le beurre par de l’huile végétale ou de la margarine dans les pâtisseries ? La réponse est oui. À déguster nature ou accompagnée d’une délicieuse confiture de saison, cette brioche est le petit déjeuner idéal !