Arancini à la sauce bolognaise et à la mozzarella

Bien souvent, il suffit juste d’un brin d’imagination pour donner un second souffle aux quelques restes échoués sur une clayette du frigo.
Tenez, prenez cette boule de mozzarella que vous avez oubliée au fond du bac à fromages et dont la date de péremption devient dangereusement menaçante…

Ou encore ce reste de sauce bolognaise qui n’a pas trouvé grâce aux yeux de vos chères têtes blondes d’ordinaire si friandes de vos spaghettis bolognaises… bon d’accord dans l’enthousiasme du moment vous vous êtes un peu emballée et en avez fait pour un régiment alors qu’ils ne sont que deux !… mais maintenant, il va falloir les détourner car des pâtes bolognaises 3 repas consécutifs d’un, c’est lassant et de deux, c’est lassant …
Alors si vous avez un peu de riz dans vos placards et de la chapelure (mais du pain dur mixé fera tout à fait l’affaire !) vous obtiendrez un merveilleux plat complet pour votre dîner du soir !
Dépaysement garanti !

Je vous emmène sur les rives méditerranéennes avec ces arancini, délicieuse spécialité italienne, ou plus exactement sicilienne. Ces boulettes de gros calibre (8 à 10 cm de diamètre) sont composées de riz et contiennent en leur cœur, tantôt un reste de ragoût, de la mozzarella et servent habituellement à recycler un reste de risotto.

Arancini à la sauce bolognaise et à la mozzarella
Pas besoin de se compliquer la vie pour réaliser des plats savoureux et gourmands qui raviront les papilles de toute la famille ! SaléeTournesolHiver

Préparation 20 min

Cuisson 5 min

Ingrédients pour 4 personnes

- 300 g de riz rond
- 1l d’eau ou de bouillon de volaille maison (reste de bouillon de poule au pot par exemple)
- 1 cc de safran
- 30 g de beurre
- 4 cuillères à soupe de parmesan fraîchement râpé
- Sel, poivre du moulin
- Un reste de sauce bolognaise (coulis de tomate, bœuf haché, oignon)
- 1 boule de mozzarella
- Huile de tournesol pour la friture
- Farine
- 2 œufs
- Chapelure

Préparation

Préparez le riz la veille.
Portez le bouillon ou l’eau salée à ébullition, versez-y le riz. Baissez le feu et laissez cuire 10 mn en remuant de temps en temps.
Votre riz est prêt lorsqu’il a absorbé l’eau ou le bouillon et qu’il a une texture crémeuse.
Hors du feu ajoutez le safran et le beurre. Mélangez puis rajoutez le parmesan râpé. Etalez le riz dans un plat, aplatissez-le et filmez au contact.
Placez au minimum 3 heures au réfrigérateur et idéalement une nuit.

Le lendemain
Faites chauffer l’huile de friture à 170°c-180°c. Privilégiez une huile résistant aux températures élevées. L’huile de tournesol s’avère particulièrement conseillée pour ce mode de cuisson.

Découpez la boule de mozzarella en petits morceaux.
Une par une, réalisez 8 boules en roulant le riz au creux de vos mains bien humidifiées (le riz est très collant). Réalisez un trou au creux de chaque boule en y enfonçant votre pouce, disposez-y un peu de mozzarella et de sauce bolognaise et refermez la boule.
Renouvelez l’opération pour chacune des 8 boules.

Disposez devant vous, trois assiettes contenant chacune la farine, les œufs battus en omelette et la chapelure.
Roulez les boules d’abord dans la farine puis dans les œufs battus, et enfin dans la chapelure.
Plongez les arancini dans l’huile par 2 ou 3 à chaque fois. Retournez-les régulièrement pour obtenir une pellicule dorée uniforme.
Comptez environ 5 mn par bain de cuisson.

Egouttez-les sur du papier absorbant pour ôter le surplus d’huile.
Dégustez sans attendre.
Les arancini peuvent être préparés à l’avance et se réchauffent au four à 180°c.

Signature

Florence Fouché

Nos astuces et infos

Tournesol : une nature essentielle

Né en Amérique du Nord dans la famille des Composées (Astéracées), le tournesol a été introduit en Europe au XVIème siècle par les Espagnols. De nature frugale, il lui faut de la terre, beaucoup de soleil et peu d’engrais ou de traitements chimiques pour donner le meilleur de lui-même : de l’huile, des protéines et les fameux acides gras essentiels oméga-6 qui le composent.

Les avantages de l’huile de tournesol

Quand vous utilisez de l’huile de tournesol, en général ça chauffe en cuisine ! Et ça n’est pas peu dire ! Riche en Oméga 9, cette huile bat tous les records grâce à sa résistance aux hautes températures. Rappelez-vous ces plâtrées de frites dorées et croustillantes… l’huile de Tournesol ! Ces bugnes lors de la chandeleur que vous préparait votre grand-mère? Encore l’huile de tournesol ! Les tempuras dégustées en tapas lors de soirées ensoleillées? Toujours l’huile de tournesol !